Modification de Dominic Barter/Tweets et textes

Aller à : navigation, rechercher

Attention : vous n’êtes pas connecté(e). Votre adresse IP sera visible de tout le monde si vous faites des modifications. Si vous vous connectez ou créez un compte, vos modifications seront attribuées à votre propre nom d’utilisateur(rice) et vous aurez d’autres avantages.

Cette modification va être annulée. Veuillez vérifier les différences ci-dessous, puis publier l’annulation si c’est bien ce que vous voulez faire.
Version actuelle Votre texte
Ligne 38 : Ligne 38 :
 
*19 juin : ''" We’ve walked a long and careful path through the complexities of ‘left’ and ‘right’ parties all these years. Now we’re receiving stronger critiques from the faithful of both - not for our results or work, but for the unwillingness to play party sympathies.‬'' ''‪At present the ex-president, and front runner in last year’s election, is in jail on charges some believe to be unsafe. And the judge who put him there, now Minister of Justice, is in the Senate explaining leaked text messages showing his collaboration with prosecutors.''  ''However, whoever you’ve voted for over the last 20 years the formal justice system has overseen a 700% increase in Brazil’s incarcerated population, now the world’s 3rd largest and one of its most dangerous. Simultaneously, community safety and the sense of justice in society is at historic lows.''  ''Though there are clearly governments that support experiments with restorative approaches and those that don’t, and we have opinions on that, the punitive orientation continues to dominate our approach to community safety and justice across all major parties. With devastating impact for all.''  ''All major political parties continue woefully distant from adopting the kind of visionary and proven public policies that would seek to understand where so much violence comes from and how to effectively repair harm, restore community and re-weave the social fabric - the dialogical justification for a justice system.''  ''Until then the party faithful are right to criticise us. We are not limited in our sense of justice to supporting those we agree with and condemning those we don’t to the punitive nightmare of our current prisons or other forms of social exile. When justice is partisan it is not justice."''
 
*19 juin : ''" We’ve walked a long and careful path through the complexities of ‘left’ and ‘right’ parties all these years. Now we’re receiving stronger critiques from the faithful of both - not for our results or work, but for the unwillingness to play party sympathies.‬'' ''‪At present the ex-president, and front runner in last year’s election, is in jail on charges some believe to be unsafe. And the judge who put him there, now Minister of Justice, is in the Senate explaining leaked text messages showing his collaboration with prosecutors.''  ''However, whoever you’ve voted for over the last 20 years the formal justice system has overseen a 700% increase in Brazil’s incarcerated population, now the world’s 3rd largest and one of its most dangerous. Simultaneously, community safety and the sense of justice in society is at historic lows.''  ''Though there are clearly governments that support experiments with restorative approaches and those that don’t, and we have opinions on that, the punitive orientation continues to dominate our approach to community safety and justice across all major parties. With devastating impact for all.''  ''All major political parties continue woefully distant from adopting the kind of visionary and proven public policies that would seek to understand where so much violence comes from and how to effectively repair harm, restore community and re-weave the social fabric - the dialogical justification for a justice system.''  ''Until then the party faithful are right to criticise us. We are not limited in our sense of justice to supporting those we agree with and condemning those we don’t to the punitive nightmare of our current prisons or other forms of social exile. When justice is partisan it is not justice."''
  
::« Nous avons parcouru un long et minutieux chemin à travers les complexités des partis de "gauche" et de "droite" pendant toutes ces années. Aujourd'hui, nous recevons de plus en plus de critiques de la part des fidèles des deux partis, non pas pour nos résultats ou notre travail, mais pour notre refus de jouer les sympathies des partis. Actuellement, l'ex-président, et premier candidat aux élections de l'année dernière, est en prison pour des raisons que certains estiment dangereuses. Et le juge qui l'y a mis, aujourd'hui ministre de la Justice, est au Sénat pour expliquer les fuites de SMS montrant sa collaboration avec les procureurs.  Cependant, quel que soit le candidat pour lequel vous avez voté au cours des 20 dernières années, le système judiciaire officiel a supervisé une augmentation de 700 % de la population carcérale brésilienne, qui est aujourd'hui la troisième plus importante au monde et l'une des plus dangereuses. Dans le même temps, la sécurité des communautés et le sentiment de justice dans la société sont à des niveaux historiquement bas.  Bien qu'il y ait clairement des gouvernements qui soutiennent les expériences d'approches restauratrices et d'autres qui ne le font pas, et nous avons des opinions à ce sujet, l'orientation punitive continue de dominer notre approche de la sécurité communautaire et de la justice dans tous les grands partis. Avec un impact dévastateur pour tous.  Tous les grands partis politiques restent terriblement éloignés de l'adoption du type de politiques publiques visionnaires et éprouvées qui chercheraient à comprendre d'où vient tant de violence et comment réparer efficacement les dommages, restaurer la communauté et retisser le tissu social - la justification dialogique d'un système de justice.  D'ici là, les fidèles du parti ont raison de nous critiquer. Notre sens de la justice ne se limite pas à soutenir ceux avec qui nous sommes d'accord et à condamner ceux avec qui nous ne le sommes pas, au cauchemar punitif de nos prisons actuelles ou d'autres formes d'exil social. Lorsque la justice est partisane, elle n'est pas justice.»
+
::« Nous avons parcouru un long et minutieux chemin à travers les complexités des partis de "gauche" et de "droite" pendant toutes ces années. Aujourd'hui, nous recevons de plus en plus de critiques de la part des fidèles des deux partis, non pas pour nos résultats ou notre travail, mais pour notre refus de jouer les sympathies des partis. Actuellement, l'ex-président, et premier candidat aux élections de l'année dernière, est en prison pour des raisons que certains estiment dangereuses. Et le juge qui l'y a mis, aujourd'hui ministre de la Justice, est au Sénat pour expliquer les fuites de SMS montrant sa collaboration avec les procureurs.  Cependant, quel que soit le candidat pour lequel vous avez voté au cours des 20 dernières années, le système judiciaire officiel a supervisé une augmentation de 700 % de la population carcérale brésilienne, qui est aujourd'hui la troisième plus importante au monde et l'une des plus dangereuses. Dans le même temps, la sécurité des communautés et le sentiment de justice dans la société sont à des niveaux historiquement bas.  Bien qu'il y ait clairement des gouvernements qui soutiennent les expériences d'approches restauratrices et d'autres qui ne le font pas, et nous avons des opinions à ce sujet, l'orientation punitive continue de dominer notre approche de la sécurité communautaire et de la justice dans tous les grands partis. Avec un impact dévastateur pour tous.  Tous les grands partis politiques restent terriblement éloignés de l'adoption du type de politiques publiques visionnaires et éprouvées qui chercheraient à comprendre d'où vient tant de violence et comment réparer efficacement les dommages, restaurer la communauté et retisser le tissu social - la justification dialogique d'un système de justice.  D'ici là, les fidèles du parti ont raison de nous critiquer. Notre sens de la justice ne se limite pas à soutenir ceux avec qui nous sommes d'accord et à condamner ceux qui nous ne le sommes pas, au cauchemar punitif de nos prisons actuelles ou d'autres formes d'exil social. Lorsque la justice est partisane, elle n'est pas justice.»
  
 
===2018===
 
===2018===

Toutes les contributions à CerclesRestauratifs.org sont considérées comme publiées sous les termes de la Creative Commons paternité – non commercial – partage à l’identique (voir CerclesRestauratifs.org:Copyrights pour plus de détails). Si vous ne désirez pas que vos écrits soient modifiés et distribués à volonté, merci de ne pas les soumettre ici.
Vous nous promettez aussi que vous avez écrit ceci vous-même, ou que vous l’avez copié d’une source provenant du domaine public ou d’une ressource libre similaire. N’UTILISEZ PAS DE TRAVAUX SOUS DROIT D’AUTEUR SANS AUTORISATION EXPRESSE !

Nuvola apps important.png  Pour créer, modifier ou publier cette page, veuillez répondre à la question ci-dessous (plus d’informations) :
          To create, modify or publish this page, please answer to the question below :

Annuler Aide pour la modification (s’ouvre dans une nouvelle fenêtre)